03 mai 2010

La névrose phobique,

La névrose phobique constitue une névrose où le symptôme principal est la phobie associée à une série de mécanismes de défense constituent des tentatives d’évitement de l’angoisse.

Les crises d’angoisse et de panique sont importantes. La phobie est différente de la peur dans laquelle il n’y a pas d’évitement. Ces crises apparaissent si le sujet est confronté à la situation phobogène. Elles se caractérisent par un malaise très intense dans lequel on retrouve des palpitations, des tremblements, de la transpiration, une sensation d’étranglement, de gène (sur le plan thoracique ou abdominal), des vertiges, une impression d’évanouissement, des frissons, une sensation de déréalisation, une perte des repères et de contrôle.

La phobie se définie comme une crainte angoissante (reconnue comme excessive par le sujet) déclenché par un objet, une situation, une personne n’ayant par eux-mêmes aucun caractère objectivement dangereux. Même si le sujet reconnait que ses réactions sont excessives, il ne peut pas s’empêcher de prendre diverses mesures pour en pas être confronté à la situation ou à l’objet phobogène. C’est à ce prix que l’angoisse peut être tenue à distance. La phobie peut surgir de manière anticipatrice ; le fait d’y penser amène cette angoisse.

Posté par psychia à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur La névrose phobique,

Nouveau commentaire