03 mai 2010

les différentes formes,

L’agoraphobie

Elle concerne la peur de sortir dans les lieux publics (rue, magasin et moyen de transport). Le retentissement social de ce trouble peut être très important dans le sens où l’agoraphobe peut être amené à rester confiné chez lui. L’agoraphobie débute en fin d’adolescence. On retrouve dans l’enfance des patients des peurs comme la peur du noir, d’être seul et on peut retrouver une angoisse de séparation.

La phobie sociale

La phobie sociale désigne la peur des situations sociales et interpersonnelles (timidité excessive). Ces peurs sont liées aux relations sociales, peur persistante de situations dans lesquelles l’individu pourrait être observé par autrui et pourrait se conduire de façon embarrassante : peur de parler en public, de manger, de boire, d’écrire… en public. Le sujet anticipe cette situation ce qui provoque de l’anxiété. Il va tout faire pour éviter d’être confronté à cette situation.

Les phobies simples

Peurs spécifiques d’animaux, des endroits clos (claustrophobie), peurs archaïques (eau, orage…). Elles sont également appelées des peurs spécifiques. C’est une peur persistante et intense déclenchée par la présence ou l’anticipation de la confrontation à un objet ou une situation spécifique. Les peurs archaïques sont des peurs infantiles qui persistent à l’âge adulte. L’acrophobie est la peur des hauteurs avec des sensations de vertiges.

Posté par psychia à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur les différentes formes,

Nouveau commentaire